Burnout – Rallumons la flamme de @mcpaccard

Je vous donne à lire quelques extraits du retour d’expérience de Marie-Cécile Pacard @mcpaccard sur son blog : https://medium.com/burnout-rallumons-la-flamme

Je me pardonne tous les matins où je n’ai pas pu fonctionner, je me pardonne les futurs jours où je ne pourrai pas sortir de chez moi parce que je sentirai une pointe de rechute. Je me pardonne de n’avoir rien vu venir, ou de ne rien avoir voulu voir. Je me pardonne aujourd’hui de ne pas pouvoir me lever encore très tôt le matin, de ne pas avoir fait autant de choses que j’aurais voulu faire. Parce qu’une journée n’a que 24 heures et que j’ai déjà fait mon maximum. Je me pardonne de prendre le temps, c’est normal de prendre le temps. Je me pardonne de m’être consacrée à moi, rien qu’à moi, pendant des mois. C’était nécessaire, indispensable. Je me pardonne d’avoir dû laisser de côté des proches temporairement, d’avoir abandonné des amis, d’avoir pris de la distance avec des gens qui, a posteriori, ne m’apportaient que trop de tensions ou de souffrance cachée. Je me pardonne aujourd’hui d’avoir fait de moi-même mon unique priorité, parce que je n’avais pas le choix, et que je vis bien mieux comme ça.

J’ai créé une matrice flexible qui m’aide chaque jour à faciliter certaines tâches ou étapes, la principale inspiration de cette matrice étant le lâcher prise :

“quelque chose me gêne : ai-je une quelconque influence dessus ?” : un “non” produit un effet de lâcher prise immédiat et me permet d’économiser mon énergie et mon attention en passant rapidement à autre chose.
“suis-je en train de sur-interpréter ou de faire des suppositions sur quelque chose que je ne sais pas, sur le comportement de quelqu’un ?” : le simple fait de me poser cette question m’aide à me rendre compte que je mouline trop sur des choses non concrètes et m’invite soit à clarifier la situation, soit à me délester de suppositions mal placées.
“est-ce bien ma responsabilité ?” : j’essaie au possible de remettre en question mon implication dans les discussions et les actions, pour ne pas me charger de choses qui ne sont pas de mon ressort et éviter de me sur-impliquer là où je ne suis pas demandée.