Objets connectés : que font-ils de nos données ? 

Depuis 8 mois, j’utilise quotidiennement une montre connectée (Withings Activité Pop).

Je peux grâce à elle : voir mes performances sportives, la qualité de mon sommeil et même me réveiller par une douce vibration sur mon poignet.

Mais depuis peu la marque s’est rapprochée de Nokia et je me sens un peu déboussolé par cette nouvelle.

OK, mes données sont hébergées en France et Withings reste français avec les moyens mis à disposition par Nokia mais mes données tu veux en faire quoi ?

C’est le sujet sensible des objets connectés. Que font-ils de nos informations ?

Si je raisonne naïvement, elles restent au chaud dans une base de données sécurisée et je suis l’unique détenteur des informations…

Avec une vision plus anxiogène, mes données sont vendues secrètement à des banques, des assurances afin que les marques puissent mieux me connaître physiquement : poids, taille, âge, activité physique, temps de sommeil.
Et si je rajoute la balance connectée, la Smart TV et la cuisinière intelligente, les marques connaissent une belle part de moi (ma santé, mon alimentation, mon poids, mes dépenses, mes habitudes… ma vie).

J’avoue que je suis super satisfait de ma montre mais je m’en méfie autant que de mon mobile.

Les objets connectés arrivent dans notre quotidien mais nous ne sommes pas sensibilisés aux risques de ses technologies novatrices et les marques manquent clairement de transparences sur le sujet.

Pour ma part, je reste au stade 1 de l’expérience IoT.