J’ai testé le Miracle Morning et j’ai arrêté !

le

Vous le savez sans doute déjà, mais en Décembre je me suis lancé dans l’aventure Miracle Morning après avoir lu l’article : Pourquoi je me lève à 5h30 tous les matins (et ce que vous gagnerez à en faire autant).
Plus j’avançais dans ma lecture et dans mon expérience, plus je me rendais compte du phénomène Miracle Morning en France !

Pour être franc, j’ai trouvé l’approche très intéressante mais légèrement brutale. Se lever 2 heures plus tôt quand tu navigues entre Lyon et Paris et surtout quand tu n’arrives pas à te coucher avec 23H…

Il est vrai que quand je me suis levé 1h30 plus tôt et bien j’ai fait beaucoup plus de choses dans ma journée. Mais c’est totalement logique !
Si tu mets ton réveil à 5 heures du matin au lieu de 7 heures, en considérant que tu te couches peu ou prou à la même heure le soir, tu auras le temps de faire plein de choses puisque tu seras debout 2 heures de plus par jour.

Dépassant la logique, je me suis rappelé le proverbe « Le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt » et j’ai testé.
Au final, le Miracle Morning a été un petit tremplin pour me motiver et faire plus de choses pour moi.

J’ai très vite compris que poussé à son paroxysme, je ne pourrais tenir la cadence imposée par le Miracle Morning.
Alors j’ai adapté la méthode.
Au lieu de me lever 2 heures plus tôt et bien je me lève simplement 30 minutes avant !

Pour faire quoi ?
1/ Lire
2/ Ecrire
3/ Méditer
4/ Définir mes objectifs quotidiens
5/ Profiter du silence et lister mes envies
6/ Et si je peux, aller jusqu’au bureau en marchant.

Depuis que j’ai mis en place cette routine, j’ai le sentiment d’avoir moins la tête dans le guidon.
D’avoir du temps pour moi.

Adieu le Miracle Morning, bonjour le Vladimir Morning !

 

Publicités