Déjà 11 jours #sansalcool

le

Avec un beau temps pareil, difficile de résister aux sirènes :
d’un rosé en terrasse,
d’une pinte sur les berges du Rhône,
d’un Ricard durant une partie pétanque.

C’est aussi la période des apéros festifs, des premières nuits estivales.
J’avoue que je suis toujours très attaché à l’atteinte de mon objectif, alors je résiste !

Autant la semaine, j’arrive à m’en sortir sans trop de difficultés, le week-end, il faut toute ma vigilance.
Vendredi soir, c’était rendez-vous à l’Instant Fromage : le fromage et le vin…
Bref, j’ai pris une bonne Badoit (avec des fines bulles, mon palais était conquis).

20170407_200532

Samedi soir c’était LE bon test.
Une soirée chez une lectrice & participante du sondage (Un mois sans alcool ?), je n’avais pas le droit à l’erreur 🙂
Pour ne pas craquer, j’avais pris de quoi me désaltérer avec eux. Un vrai petit foufou avec mon pack de Panach’ !

16M024R0165_V1_Page_19_Image_0033

A minuit, j’avais juste envie d’aller dans mon lit, j’étais déjà KO.
C’était une bonne soirée, mais sans alcool, elle passait clairement moins vite qu’une soirée alcoolisée.
J’ai décidé de rentrer vers 1h du mat’ tranquillement en voiture (enfin un avantage).

Dimanche, 8h j’ai la pêche, je me lance dans la préparation de pancakes matinaux.
A la différence de ma chère et tendre, je suis frais et dynamique.
Détente et farniente avant de bricoler dans l’appartement. En fin de journée, j’ai même la motivation de chausser mes baskets direction le Parc de la Tête d’Or pour 45 minutes de course.
Résultat de la séance : beaucoup de maîtrise, un souffle retrouvé, du dynamisme, de l’énergie pour accélérer en fin de parcours.

Reprise de la routine hebdomadaire, j’ai fait 1/3 de l’expérience.
Je suis en forme, mais j’ai tellement hâte de pouvoir partager des snaps de cocktails du Fantôme de l’Opéra…